Hygiène de
l'environnement intérieur


Les expertises effectuées par Services ecoPlus sont basées sur des protocoles scientifiques, des mesures, des échantillonnages et des analyses de laboratoire effectués sous la gouverne de professionnels diplômés et accrédités. 

Nous vous offrons un service complet d’expertises et de diagnostic à l’aide d’inspection in situ, d’instruments scientifiques de pointe, d’échantillonnages et d’analyses de laboratoire.

Services ecoPlus : entièrement et exclusivement à votre service !

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

Moisissure, qualité d'air, radon Protocole, vérification et attestation post décontamination Humidité et ventilation Service de laboratoire

 

Moisissure

Que se cache-t-il dans vos murs ?

La qualité de l’air dans votre maison vous préoccupe ? Vous soupçonnez la présence de moisissure ? Un membre de votre famille est malade ou a des allergies et vous voulez vous assurer que la maison n’est pas en cause ? Vous recherchez l’avis et les conseils d’un expert ? Les inspecteurs en hygiène de l’environnement intérieur de Services ecoPlus sauront trouver les solutions et répondre à vos questions et préoccupations.

Comment la moisissure se développe-t-elle ?

La moisissure se développe lorsque nous lui fournissons l’humidité et la matière nutritive dont elle a besoin.

Une teneur élevée en humidité peut résulter d’une infiltration d’eau de l’extérieur, au niveau du plancher, des murs et du toit, ou de fuites de plomberie. Les occupants d’un logement produisent également de l’humidité dans leurs activités quotidiennes comme les bains, la lessive ou la cuisson. L’eau s’infiltre dans un bâtiment si la structure est déficiente ou abîmée.

Lorsqu’il n’y a pas assez de ventilation pour extraire l’humidité, celle-ci s’accumule à l’intérieur de l’habitation.

Divers types de moisissures se forment selon les matériaux. Certaines croissent en présence d’une forte humidité, d’autres peuvent apparaître même si on ne voit pas d’eau. L’humidité contenue à l’intérieur d’un matériau peut suffire à permettre la formation de moisissure.

Pourquoi se préoccupe-t-on de la moisissure ?

D’abord, parce qu’elle endommage la matière. En effet, les matériaux tachés ou décolorés sont, avec le temps, rendus inutilisables à cause de la moisissure. Le papier et le carton se désagrègent au fil du temps. Les tissus sont endommagés. La prolifération des moisissures peut révéler des conditions d’humidité favorisant la croissance des champignons qui font pourrir le bois et entraînent des dommages structuraux.

Lorsque la moisissure se développe à l’intérieur de la maison, elle peut causer des problèmes de santé, car elle émet des substances chimiques et des spores.

Les femmes enceintes, les bébés, les personnes âgées et celles qui ont des problèmes de santé, comme des troubles respiratoires ou un système immunitaire affaibli, courent davantage de risques lorsqu’elles sont exposées à la moisissure.

Je soupçonne un problème — que puis-je faire ?

Songez à faire appel aux conseils d’un professionnel de Services ecoPlus avant d’exécuter des mesures correctives complexes ou coûteuses. Vous risqueriez de dépenser beaucoup d’argent pour faire des rénovations qui ne corrigeront même pas votre problème.

En demandant à un investigateur qualifié de Services ecoPlus de procéder à une investigation, vous pourrez savoir si vous avez effectivement un problème de moisissure, vous connaîtrez les causes ou les sources d’humidité et vous saurez comment rectifier la situation.

Pour identifier et savoir d’où proviennent les moisissures, il faudra prélever des échantillons à différents endroits dans votre maison et les faire analyser en laboratoire.

Les prélèvements

Le prélèvement de surface. Il est utilisé lorsque la moisissure est visible en quantité suffisante pour que l’investigateur puisse la quantifier. Le prélèvement est alors apporté au laboratoire pour l’identification microscopique. Une fois la moisissure identifiée, l’investigateur est en mesure d’émettre un constat et des recommandations spécifiques pour chaque cas.

Le prélèvement de poussière. On comprend que la moisissure cachée à l’intérieur des murs a choisi comme moyen de reproduction de lancer des spores (minuscules particules) dans l’air. Ces spores sont plus pesantes que l’air et, en conséquence, finissent par retomber et se déposer sur les surfaces horizontales (dessus d’armoires, de meubles, de cadres, etc.). Les spores sont donc mélangées à la poussière que l’on retrouve normalement dans une maison. L’analyse de cette poussière permet, après une mise en culture, d’identifier et de comptabiliser chaque type de moisissure. Cela permet d’obtenir l’indice de salubrité de la qualité de l’air de la résidence sur une échelle de 1 = acceptable à 10 = très anormal.

Le prélèvement direct d’air. Contrairement au prélèvement de poussière où les spores prélevées peuvent être présentes depuis plusieurs semaines, le prélèvement d’air nous donne une lecture directe du moment présent. Cela signifie que les spores recueillies seront le reflet des conditions lors de l’investigation. Les protocoles obligent à prélever au minimum deux échantillons, soit un à l’intérieur et l’autre à l’extérieur pour permettre ainsi une comparaison.

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

 

Qualité d’air

La qualité de l’air d’une résidence est un facteur important de confort et de bien-être. L’air que vous respirez est-il toujours sain ? Pour un test d’air, confiez l’analyse de l’air de votre maison à un professionnel de Services ecoPlus.

Si l’on souffre à répétition de malaises comme le mal de tête, la fatigue, la difficulté à se concentrer, le rhume ou la grippe, l’asthme, l’otite, la pneumonie, l’irritation des voies respiratoires et divers problèmes de peau, il est fort possible qu’une analyse de l’air ambiant soit nécessaire. Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et celles qui souffrent de déficience du système immunitaire sont particulièrement vulnérables à la mauvaise qualité de l’air.

Si des maux que l’on ressent souvent à l’intérieur de la maison disparaissent lors d’un séjour prolongé à l’extérieur de la résidence, la qualité de l’air est peut-être en cause.

On demandera également une analyse de la qualité de l’air (test d’air) dans le cas où l’historique d’un bâtiment fait craindre des problèmes. 

Un professionnel de Services ecoPlus se rendra à la maison prélever un échantillon de l’air pour capturer des particules d’éléments contaminants, notamment le CO2, des micro-organismes (bactéries, levures et moisissures), les poussières, le radon (un gaz radioactif lourd qui provient du sol), le monoxyde de carbone (provenant des foyers, du système de chauffage au mazout, des garages ou des abris d’auto adjacents à la résidence) et des composés organiques volatils (solvants, émanations provenant de la styromousse, gaz, parfums…). C’est ce qu’on appelle un « test d’air ».

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

 

Radon

Le radon peut se déplacer à travers les pores du sol et de la roche sur lesquels les maisons sont construites. Il peut s’infiltrer par les planchers en terre battue, les fissures dans les murs et les planchers de béton, les puisards, les joints, les drains de sous-sols, sous la base des chaudières et par les piliers ancrés dans le plancher.

Les murs en blocs de béton sont très perméables au radon. Le radon piégé dans l’eau de puits peut se libérer dans l’air quand on utilise l’eau.

Le radon est un gaz radioactif inodore, incolore et insipide produit par la décomposition naturelle de l’uranium que peuvent contenir les roches, les sédiments et l’eau. Le radon s’échappe du sol et se dilue à des concentrations inoffensives dans l’atmosphère, mais il peut s’accumuler dans les habitations. Les teneurs élevées de radon sont associées à un risque accru de cancer du poumon. Le radon peut pénétrer dans une habitation par les ouvertures dans les murs et le plancher du sous-sol.

Les concentrations de radon varient beaucoup dans la région d’Ottawa-Gatineau selon la composition des roches et du sol. La seule façon de déterminer la concentration exacte de radon dans une maison est de la mesurer directement.

En ce qui concerne la présence de radon dans les habitations, Santé Canada considère que la limite à partir de laquelle des mesures correctives sont souhaitables est de 200 Bq/m3.

Personnes concernées

Le radon est présent dans la plupart des habitations au Canada à des concentrations différentes. La grande majorité d’entre elles sera en deçà de la ligne directrice du gouvernement du Canada de 200 Bq/m³. Il est cependant impossible de discerner les maisons qui auront des concentrations élevées. La seule façon de déterminer si votre maison présente une forte concentration de radon est d’effectuer un contrôle.

Tous les propriétaires de bâtiments construits dans une zone à risque comme la région d’Ottawa-Gatineau qui souhaitent prévenir les risques liés au radon devraient faire appel à nos services et faire effectuer une mesure du taux de radon dans leur résidence. Santé Canada recommande des mesures dites de longue durée, soit entre 3 et 12 mois. La période de mesure idéale se situe entre les mois d’octobre et d’avril.

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

 

 

Protocole, vérification et attestation post décontamination

L’apparition de moisissures dans un bâtiment est TOUJOURS consécutive à une activité anormale en eau. On appelle « activité anormale en eau » toute source d’eau sous forme d’infiltration, d’inondation, de ruissellement, de condensation, de bris de plomberie, d’humidité relative ambiante supérieure à 60 %, de refoulement d’égouts, etc.

Le processus de contamination commence quand cette eau vient en contact avec des matériaux poreux à base de cellulose ou de lignine du bois comme le carton, les panneaux composites de matériaux cellulosiques, les poussières, etc., pour une période de plus de 24 à 48 heures.

L’investigation de la qualité de l’air

Il y a au moins quatre facteurs de base qui doivent être utilisés pour effectuer un diagnostic fiable :

  1. L’historique du bâtiment.
    Il permet de déterminer s’il y a eu des dégâts d’eau et de les localiser.
  2. Les symptômes des occupants.
    Les gens exposés aux moisissures, selon que ces moisissures sont allergènes, pathogènes ou toxigènes, peuvent développer, selon leur niveau de sensibilité, des irritations des muqueuses du nez, des yeux et de la gorge, des problèmes respiratoires divers, une aggravation de l’asthme, une fatigue importante, etc.
  3. L’inspection minutieuse des locaux et des unités mécaniques de ventilation-climatisation-humidification.
    C’est l’inspection visuelle par un professionnel de Services ecoPlus qui est déterminante dans l’établissement du diagnostic.
  4. Les analyses en laboratoire.
    Le diagnostic peut, et même doit dans certains cas de moisissures cachées, faire appel à l’échantillonnage de l’air et de la poussière.

Un protocole de décontamination : pourquoi ?

Les mycotoxines (du grec, mukos, champignon) sont des toxines élaborées par diverses espèces de champignons microscopiques telles que les moisissures (Aspergillus sp., Stachybotrys sp., Penicillium sp., etc.).

Ce sont les mycotoxines qui confèrent aux moisissures leur caractère allergène, pathogène ou toxigène. Difficilement dégradables, elles peuvent subsister même après l’élimination des moisissures.

Le protocole de décontamination à utiliser dépend de la superficie de moisissures en présence, et vise à protéger les occupants et les travailleurs en empêchant de répandre les spores de moisissures ailleurs dans le bâtiment pendant les travaux.

Les travaux de décontamination doivent donc être réalisés avec minutie par des ouvriers qualifiés, bien protégés et sous la surveillance d’un professionnel en hygiène du bâtiment.

Ce dernier élaborera un protocole de décontamination qui servira de guide pour la réalisation des travaux et il effectuera des échantillons de contrôle avant, pendant et après les travaux pour en déterminer le niveau de réussite.

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

 

Humidité et ventilation

La production d’humidité est constante à la maison : de 10 à 50 litres (2 à 10 gallons) par jour. Au cours d’une période de chauffage de 200 jours, lorsque les portes et les fenêtres sont fermées, de 2 000 à 10 000 L (400 à 2 000 gal) d’humidité peuvent y être emprisonnés. Une corde de bois stockée dans une maison, par exemple, peut libérer plus de 270 L d’humidité. La présence excessive d’humidité peut causer des problèmes d’humidité, qui peuvent à leur tour entraîner des problèmes de qualité de l’air.

On trouve deux sources de problème d’humidité – les fuites d’eau et la condensation. Si de l’air chaud et humide entre en contact avec une surface trop froide, l’humidité qu’elle contient se condense.

L’eau et le givre qui s’accumulent sur les fenêtres en sont un exemple évident.

La condensation peut aussi se produire dans le vide sous le toit (combles) et dans les murs extérieurs. À la longue, si l’air dans votre maison est trop humide, il peut en résulter des dommages à la structure, à vos biens et peut-être même à votre santé.

La maîtrise de l’humidité dans votre maison constitue le meilleur moyen de défense contre les problèmes de moisissure.

Problèmes de qualité de l’air

L’air que vous respirez chez vous devrait être propre (c.-à-d. aussi exempt de polluants que possible). Pour votre santé et votre confort, l’air intérieur devrait être renouvelé par de l'air frais provenant de l’extérieur. Sans ce renouvellement, l’humidité s’accumulera, les moisissures pourraient devenir un problème et la qualité de l’air que vous respirez pourrait alors se dégrader.

Les moisissures qui croissent dans la maison peuvent produire des spores, des toxines et des odeurs.

Les tissus synthétiques, les meubles, les accessoires de décoration et les produits ménagers peuvent également émettre des substances chimiques dommageables.

La condensation se produit sur les surfaces froides. Elle résulte d’une production excessive d’humidité. Le fait de ventiler le sous-sol avec de l’air chaud au printemps ou en été peut y causer énormément de condensation.

Si vous soupçonnez un problème d’humidité dans votre résidence, faites appel aux experts en hygiène du bâtiment de Services ecoPlus.

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

 

Service de laboratoire

Services ecoPlus vous donne accès à une gamme complète de services de laboratoire certifiés, accrédités et reconnus par les gouvernements du Québec et de l’Ontario.

  • Analyses de l’air et de poussière pour l’identification et le dénombrement des moisissures, des bactéries et des allergènes
  • Analyses de peinture pour la présence de plomb
  • Analyses pour la présence d’ocre ferreux
  • Analyses biologiques et chimiques dans le cadre de l’hygiène en milieu de travail
  • Analyses de caractérisation d’amiante dans les flocages, les calorifuges, les matériaux de construction et la vermiculite
  • Analyses et mesures du radon dans l’air et dans l’eau