Services-conseils


Vous recherchez les services-conseils d’experts pour vous aider et vous accompagner dans toutes les étapes d’un projet de rénovation ou de construction ?

Notre chargé de projet qui a œuvré plus de 20 ans à titre d’entrepreneur général, gestionnaire de projet et contremaître dans des centaines de projets de construction ou de rénovation saura vous guider et vous conseiller judicieusement, alors que vous garderez le contrôle total de votre projet.

Nos Services-conseils – Projet vous feront gagner temps et argent, tout en vous assurant une construction ou une rénovation réussie !

  • Planification des travaux 
  • Plans et devis
  • Estimations budgétaires
  • Préparation des demandes de soumissions et vérification des soumissions reçues
  • Suivi des travaux
  • Inspection de conformité
  • Autres services connexes

Service-conseilsVices cachésInfiltrométrieThermographie

 

Vices cachés
Une transaction immobilière qui tourne au vinaigre

Douillettement installé dans sa nouvelle demeure, le couple Martel pousse enfin un soupir de soulagement. Le marathon achat-vente-déménagement est enfin derrière eux ! Mais, alors qu’ils commencent tout juste à profiter de leur lune de miel résidentielle, le téléphone sonne. Au bout du fil, le nouveau propriétaire de leur ancienne maison, qui vient de déceler un grave problème dont il les tient responsables.

Line et Michel sont secoués. Pourtant, au moment de la vente rien ne clochait. Eux ont déclaré tout ce qu’ils savaient au sujet de la maison. De son côté, l’acheteur l’a fait inspecter. Au choc initial succède l’angoisse…

Le Code civil est clair à ce sujet :

« L’acheteur a le droit de s’attendre à ce que ses attentes raisonnables quant à l’état de l’immeuble soient protégées. »

Le texte juridique de base de cette responsabilité est l’article 1726 du Code civil du Québec qui se lit comme suit :

« Le vendeur est tenu de garantir à l’acheteur que le bien et ses accessoires sont, lors de la vente, exempts de vices cachés qui le rendent impropre à l’usage auquel on le destine ou qui diminuent tellement son utilité que l’acheteur ne l’aurait pas acheté, ou n’aurait pas donné un si haut prix, s’il les avait connus. »

La garantie de qualité, aussi appelée la garantie contre les vices cachés, s’impose au vendeur, même s’il ignore les vices. C’est dire que la garantie de qualité prévue par la loi s’impose de façon objective, que le vendeur soit ou non de bonne foi en rapport aux vices découverts.

Vices cachés

Les expertises effectuées par Services ecoPlus sont basées sur des protocoles scientifiques, des mesures, des échantillonnages et des analyses de laboratoire effectués sous la gouverne de professionnels diplômés et accrédités. 

Nous vous offrons un service complet, d’inspection in situ à l’aide d’instruments scientifiques de pointe, d’échantillonnages et d’analyses de laboratoire.

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

Infiltrométrie

Le test d’infiltrométrie, qui peut être effectué autant en pressurisation qu’en dépressurisation, est un excellent outil de diagnostic pour mesurer l’étanchéité à l’air de l’enveloppe d’un bâtiment et effectuer des tests de refoulement des cheminées, des foyers et des appareils de combustion. L’appareil utilisé pour le test d’infiltrométrie est l’ infiltromètre.

Tous les programmes d’efficacité énergétique qui ont recours au système de cote ÉnerGuide du gouvernement du Canada requièrent un test d’infiltrométrie pour mesurer le rendement énergétique d’une maison, qu’elle soit neuve ou existante.

Lors de la construction d’une maison neuve, le test d’infiltrométrie est particulièrement utile pour vérifier l’intégrité et l’étanchéité du pare-vapeur avant la pose des panneaux de gypse. Le conseiller évaluateur agréé qui effectue le test s’assure ainsi que l’enveloppe du bâtiment est suffisamment étanche, non seulement pour réduire l’inconfort des occupants et le gaspillage d’énergie, mais aussi pour éviter l’exfiltration importante d’humidité dans les murs.  

Pour la protection des consommateurs, nous recommandons que toutes les maisons neuves construites en vertu des nouvelles normes du Code de la construction du Québec soient sujettes à un test d’infiltrométrie avant la pose des panneaux de gypse.

Infiltrométrie et thermographie : une combinaison gagnante !

Une bonne technique d’investigation consiste à effectuer le balayage thermique avec une caméra infrarouge alors que le bâtiment est mis en dépressurisation à l’aide d’un infiltromètre. Avec l’infiltromètre et la caméra thermique, des anomalies telles les infiltrations d’air et la présence d’humidité excessive dans les cavités murales sont détectées et localisées avec précision. 

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.

 

 

Thermographie

Grâce à la thermographie, plus besoin de pratiquer des ouvertures et d’aller fouiller jusque dans les entrailles d’une maison pour localiser et identifier la source de certains problèmes. Les caméras infrarouges permettent en effet de détecter des désordres masqués par les revêtements, sans briser quoi que ce soit !

Ces caméras bien spéciales peuvent repérer :

  • les déficiences dans l’étanchéité ou l’isolation thermique de l’enveloppe d’un bâtiment
  • une infiltration d’eau dans une fondation ou une toiture
  • de la condensation dans un mur
  • une fuite dans certains systèmes de chauffage

Qu’est-ce que la thermographie ?

La thermographie est une technique d’enregistrement de la température d’objets et de matières à l’aide de rayons infrarouges.

Les caméras infrarouges enregistrent la température des surfaces auscultées en différents points. Elles reproduisent ces mesures en une image couleur appelée thermogramme.

L’observation de points de surface plus chauds ou plus froids peut trahir une anomalie. À titre d’exemple, une portion de mur bleutée sur un thermogramme capté de l’intérieur, en hiver, pourrait dénoncer une absence d’isolant thermique.

Dans une telle éventualité, la même section de mur soumise à la caméra infrarouge à partir de l’extérieur apparaîtrait alors dans des coloris chauds en raison de la perte de chaleur.

Comment les données sont-elles interprétées ?

L’analyse d’un thermogramme est complexe. L’interprétation des données exige en effet la prise en compte de plusieurs facteurs. Pour bien saisir ce que les couleurs ont à dire, on doit, entre autres, tenir compte des caractéristiques de rayonnement des matériaux. Par exemple, l’aluminium et la brique ne captent pas et ne diffusent pas la chaleur de la même façon. On ne s’improvise pas inspecteur en thermographie. Il faut que rigueur et compétence soient réunies pour espérer obtenir des résultats probants. Les images doivent être obtenues et interprétées par des experts certifiés par l’American Society for Nondestructive Testing (ASNT). (Source : CAA Québec)

Une bonne technique d’investigation consiste à effectuer le balayage thermique avec une caméra infrarouge alors que le bâtiment est mis en dépressurisation à l’aide d’un infiltromètre. Cette technique permet notamment de repérer plus rapidement et d’identifier plus précisément les endroits problématiques, que ce soient des infiltrations d’air ou la présence d’humidité anormalement élevée dans les murs.

Services ecoPlus dessert Gatineau, l'Outaouais et la région de la capitale nationale.